Carole Parodi
LU 11.04.2022, 10h00
LU 11.04.2022, 16h00

Marionnettes de table et musique en direct

ULTRA SAUCISSE

Delphine Bouvier & Fanny Brunet

CHANTEMERLE
CHF 15.-/10.-, pas d’autre réduction
Durée 60 minutes, dès 6 ans

Conception, texte, jeu Delphine Bouvier, Fanny Brunet Collaboration artistique Julie Annen Scénographie, objets et marionnettes  Fredy Porras Aide à la construction Leah Babel Lumières Claire Firmann Costumes Irène Schlatter Couture Laurence Durieux Composition chanson Emmanuel Villié 

Retour en force hilarant d’une chipolata en détresse ! La journée de travail terminée, deux charcutières à la langue bien pendue nettoient leur espace de travail. À coups de saucisses et de répliques acerbes se révèle l’histoire de Charlie, petite chipolata de 8 ans dont l’existence discrète et paisible est chamboulée par un fâcheux incident lors de la course d’école. Dès lors, Charlie devient le souffre–douleur de ses camarades, dont les moqueries et maltraitances sont autant de couteaux plantés dans son cœur. Ni ses parents ni ses professeurs ne s’aperçoivent de son supplice. Charlie parviendra-t-elle à s’extirper de la chambre froide de l’isolement et de l’humiliation ? Ce n’est pas un hasard si Fanny Brunet et Delphine Bouvier ont choisi l’image de la chair triturée pour parler de la cruauté du harcèlement scolaire. Un impressionnant attirail de saucisses, un violon déjanté, une bonne dose d’humour burlesque et une formidable complicité leur permettent de traiter ce sujet grave avec fraîcheur et désinvolture, tout en pointant avec délicatesse les notions de victime et de bourreau, de jeu de pouvoir et de résilience.  

« Entre les mains de Delphine Bouvier et Fanny Brunet, les saucisses sont étonnamment expressives. La moindre ondulation de leur corps long et mou transmet un sentiment : la joie, le rire... mais aussi la tristesse, l’abattement, la colère. (...) Face à une telle performance, on se retrouve en totale empathie avec ce personnage attachant auquel il est si facile de s’identifier. Un bon moyen peut-être, d’amorcer le dialogue avec des enfants qui pourraient être victimes de harcèlement scolaire – victime ou bourreau. À voir, sans hésiter. »Magali Bossi–Lapepinieregeneve.ch–5 mai 2021  


Une création 2021 du Théâtre des Marionnettes de Genève